Je t’ai aimé de tous ces Amours, de tous ces mots et de tous ces maux qui ne connaissent ni l’oubli ni le désespoir. Gloire à Dieu de m’avoir brisé par cet Amour venu de l’Âme du Monde, son Âme.