ffff

Je voudrai tant revenir et habiter éternellement mon enfance. Je voudrai réveiller l'enfant en moi endormi, pour lequel le Monde était simple comme la rosée du Matin. Je voudrai m’éveiller un jour et retrouver cette innocence originelle et penser qu’Aimer est un élan inné de la nature qui n’implique aucune souffrance, que le Monde se limite à mon petit village, que la Vie est éternelle, que la Mort n’existe point, que le passé habite l’avenir et que l’avenir ne soit qu’un présent sans cesse recommencé, que la pluie soit les larmes des anges souffrants, que les adultes ne soient que les habitants de l’autre monde, que « Loundja » revienne est appose son baiser pour m’endormir de ce sommeil peuplé d’Histoire d’eau, d’étoiles et de neiges. 
Que les portes de l'Année 2018 s'ouvrent pour tous et toutes sans distinction de race, de sexe, de pays et de religion. Amen