Orphelins de nos vies nous n’avions ni gîte pour abriter nos fragiles espoirs, ni Histoire pour porter nos sanglots, ni contes à raconter aux enfants que l’on n’aura jamais. Nous sommes, pour ainsi dire, les SDF de la Vie, des cœurs errants, des âmes blessées, des déracinés d’un passé otage d’un temps qui ne veut  passer. Mais qu'à cela ne tienne. Je vivrai pour deux. Je te porterai en Moi et je serai enceinte de ce rêve que j’emporterai avec Moi. Ailleurs, notre unique et ultime demeure.

Cherchell